• Tag enfance

    Résultats pour la recherche du tag enfance :
  • Tous ces hiers, dansant à l'horizon de nos furtifs instants présents, vibrant à l'unisson d'obscures émotions. Tous ces hiers, ces ailleurs ensevelis, aux murs sombres, striés de cris, qui nous nient, nous renient et dansent sur nos vies. Tous ces hiers que nous aimerions dissoudre dans la...

    Lire la suite...

  • Rien n'existe vraiment, à part un grand vide en dedans. Quand tout ce qu'on croit ment et qu'il n'est que ressentiments. Mais, parfois, le ressenti ment. Qu'en savons-nous vraiment? Parfois, aussi, le réel ment, qu'en savons-nous réellement? Où nous mène l'effarement, où nous conduit...

    Lire la suite...

  • J'entends la mer gronder, je sais qu'elle est en rage, mais je vais la calmer, quelques mots sur ma page peuvent tout apaiser. Colères et rancoeurs que je vais dessiner effaceront mes peurs... J'entends la mer hurler, elle ne s'est pas tue. Il fallait m'écouter, mais tu ne m'as pas crue.....

    Lire la suite...

  • Terres obscures quand l'uni vers père dure. Terres enfouies dans les méandres de l'en vie. Terres des enchantées, mondes lointains et préservés. Taire que l'on ne peut chanter quand la voie s'est cassée. Taire à dire et redire pour que cède l'en prise. Taire à dire, à redire, à crier...

    Lire la suite...

  • Tremblez, terres oubliées, sous les pas pesants de guerriers fatigués. Vibrez, chemins errants, sous les soupirs bruyants d'êtres égarés et perdus. Chantez, les  galets de la mer, bercés par les ressacs et les ressentiments. Quand le ressenti ment, il parle tant et temps, du passé, de...

    Lire la suite...

  • J'entends le vent d'antan qui souffle tant et tant sur mes braises passées pour les réanimer. J'entends le vent qui souffle, peine, croyant encore, du passé voir surgir quelque pépite d'or. J'entends le vent qui souffre et ne parvient jamais à franchir cet espace, reliant au passé, un...

    Lire la suite...

  • Des gouffres de non-dits s'entrouvrent en silence, assourdissant la nuit de la désespérance. Pleuvent larmes de soufre sur des lèvres nacrées entre lesquelles s'engouffrent des relents iodés. La nuit est insipide, elle a perdu le goût des senteurs arides que l'on prie, à genoux, de nous...

    Lire la suite...

  • Lire la suite...

  • Petite, les deux pieds dans le sable, des embruns sur ta peau, de quoi es-tu coupable, qu'attends-tu de cette eau? Pourtant tu ne redoutes ni la rage de mer, ni aucun de ces doutes aux saveurs tant amères. Petite face à cet océan, tu gorges ta pensée d'un espoir vacillant aux senteurs iodées...

    Lire la suite...

  • La brume qui s'élève, de la vague enragée, s'étale sur la grève et tague les rochers, dessinant sur la pierre, dans l'ombre des non-dits les souvenirs de guerre d'un passé aboli. Dans le beau lit de l'eau, s'écoulant vers l'amer, flottent les oripeaux de tant sombres hiers. Algues et...

    Lire la suite...