• Noire est la nuit

    où sombrent nos en vies.

    Nuit noire?

    Comment peut-on y croire?

    Dans chaque nuit, il y a

    une étoile, un éclat,

    un fragment d'envie

    qui nous gardent en vie.

    Noire est la nuit

    quand ton regard s'éteint,

    que tu doutes de ta vie,

    que tu la cherches en vain.

    La nuit est ton chemin.

    Au bout de chaque nuit

    apparait un matin...


    votre commentaire
  • Y'a pas que le vain dans la vie, y'a le vin aussi et pas n'importe lequel.... " Les clés de l'excellence..." Ce n'est pas moi qui le dis.... LOL !!!!!


    votre commentaire
  • Il y a un moment

    qui te semble incongru,

    un instant,

    peut-être superflu.

    Quand tu te sens

    rejeté, inconnu.

    Il y a un " môme" an,

    c'est l'an 1 de ta vie,

    le renoncement

    de toutes tes envies.

    L'instant où tu comprends

    que cet instant présent

    est tout, sauf un cadeau

    et que tu têtes, en vain,

    un sein inopportun.

    Et tu vivras toujours,

    assoiffé, éperdu,

    et en manque d'amour.

    Il y a un moment

    où tu oublies d'être vivant....


    1 commentaire
  • Il y a un soleil,

    fatigué, incertain

    qui s'est, soudain, couché

    à l'aube d'un matin,

    quand les soleils se lèvent

    et éclairent les jours,

    un soleil abîmé

    et dépourvu d'amour.

    ll y a un soleil

    s'éteignant doucement,

    n'offrant plus qu'aux êtres

    ombre et ressentiment.

    Il y a un soleil

    aux rayons vacillants,

    à nul autre pareil,

    lentement s'effaçant.

    Que faire de cet astre

    aux rayons mortifères

    qui transforme en désastre

    nos rêves éphémères?


    votre commentaire
  • A quoi bon être,

    à quoi bon dire?

    Pourquoi bondir

    pour tenter d'être?

    Pourquoi se permettre

    de se définir

    au cœur d'un peut-être

    plombé de souvenirs.

    A quoi bon naître

    dans ce monde en folie

    peuplé de traîtres,

    d'êtres inassouvis.

    A quoi bon lire

    des maux si mal écrits

    qui se fondent en délire

    aux confins de l'oubli...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique