• Tag vie

    Résultats pour la recherche du tag vie :
  • La peinture, c'est physique, ça consomme de la vie, de l'énergie. L'écriture, c'est comme se trancher les veines et goûter le sang qui s'écoule en sachant que les blessures vont se refermer, cicatriser, l'énergie se reconstituer. Jusqu'à la prochaine incision. La peinture a une faim,...

    Lire la suite...

  • ...tant amères. Petite face à cet océan, tu gorges ta pensée d'un espoir vacillant aux senteurs iodées et, bien sûr, tu te doutes que l'étrange marée en recouvrant ta route va, soudain, t'égarer. Petite, reste surtout en vie, garde foi et raison, la mer, toujours, fini par fuir à l'horizon...

    Lire la suite...

  • ...hiers. Algues et détritus s'entassant sur la plage te rappellent que tu n'étais que de pas sage et que la vie qui tue n'est qu'un sombre passage vers un autre univers dont tu ignores tout, quand, jailli de la mer, tu demeures à genoux. Dans un nouvel élan, elle te cueillera t'emportant plus...

    Lire la suite...

  • ...genoux. Eau létale ou lustrale, mais que sont donc ces flots qui, sur nos flancs dévalent, diluant aussitôt nos plus sombres effrois, notre espérance, aussi, même, soudain, parfois, l'essence de nos vies? Je n'attends rien de qui, n'importe qui soit-il, enclaverait ma vie dans des rêves...

    Lire la suite...

  • ...jamais baigné. Deux doigts dans l'eau, deux gouttes sur mon front. Suis-je, ici, nommée, dans l'ombre de l'en vie? Je demeure sans nom, innommable et sans vie, l'eau s'est évaporée sur mon front enfiévré. J'appartiens aux non-dits, aux espaces sans vie, aux murmures vibrants aux cris, aux...

    Lire la suite...

  • L' ombre s'étend. Elle est là, juste de l'autre côté du rideau. Ma main se tend, s'empare de ce voile occultant qui glisse lentement. Et l'ombre est là, s'insinuant doucement dans mon instant présent. Ma main qui s'exaspère a-t-elle eu tort de chercher la lumière?

    Lire la suite...

  • Il goutte des miettes de temps au front de ma désespérance, s'empilent, s'entassent tant et tant de bruits, cris et sombres silences. Tant de routes, chemins à suivre qui se dérobent sous mes pas, tant de lieux où pouvoir survivre, de voies où je ne serai pas. Quand tu me trouveras,...

    Lire la suite...

  • ...joie, quand nous quitte l'étrange foi, juste en oubliant d'être vivant. On peut mourir, même en marchant, sur l'étrange chemin de vie qui nous fut, un jour, imparti. On meurt, peut-être, chaque jour dans un manque ou excès d'amour. On meurt, hélas, en oubliant que l'on est simplement vivant.

    Lire la suite...

  • ...on, on fait " pause, replay". Et on essaye de comprendre le film. Mais, après tout, ce n'est peut-être pas le bon film. Ni le bon scénario. Pas le bon cinéma, ni les bons acteurs. Et si c'était simplement la vraie vie...Ni pause, ni replay.... Pour comprendre le film, je crois que c'est foutu

    Lire la suite...

  • ...deux, il y a tant de choses à faire, tant d'espaces où être, tant d'âmes sœurs à rencontrer, tant de vies à vivre, d'espoirs à goûter, de goûts sur notre palais, d'odeurs dans nos narines, de sons dans nos oreilles. Tant de bruits, de  silence, de cris et d'espérance. Tant de chaleur et...

    Lire la suite...