• Tag vie

    Résultats pour la recherche du tag vie :
  • Un espace entre taire et mère, l'estran. Puis la jetée. L" estrangeté ", rebuts de la marée, dans le sable enlisés, qui resurgissent aux plages de l'été. Quand donc as-tu été, toi qui ne connais que l'hiver et qui vis à l'envers, dérivant au gré de ton passé aux confins de plages...

    Lire la suite...

  • ...naître, de n'être que soi. Qui, donc, était attendu? Et qui ne l'était pas? On naît, condamné à la vie, on est, alors, coupable de vivre. On naît dans l'horreur, sachant que l'on n'est qu'une erreur, qu'il fallait juste être une étoile filante, éternelle errante fuyant les " peut-être...

    Lire la suite...

  • Un cri, un seul, lancé dans l'infini, surfant sur la vague du temps. Un cri, lacérant l'azur. Un cri, pas un murmure. Un cri à faire trembler les murs et les voir s'écrouler sous nos regards émerveillés. Un cri, juste un cri...

    Lire la suite...

  • ...silence, en dansant, progressent tous les non-dits. Dans l'or bruyant du silence se trace un chemin de vie, autoroute vers l'enfance, sur les traces de l'oubli. Dans le silence on revit, parenthèse de l'oubli, tous nos rêves assoupis, nos espoirs inassouvis. Dans le silence on entend tant et tant...

    Lire la suite...

  • Et bien , voilà... Je suis rentrée dans l'air, l'ère du temps... Il est à nouveau l'heure, la même heure, quel malheur. C'est décidé: Je vais léguer ma montre à mon raton " lave heure "!

    Lire la suite...

  • Wow... Le temps s'est arrêté. A17h, aujourd'hui, ou peut-être hier, d'ailleurs, mais à 17h, ça, c'est sûr. Le ciel s'obscurcit, les oiseaux sont couchés, les chauves-souris dansent une ronde endiablée et il est toujours 17h! Quelle longue, longue journée... Par contre, demain, je vais me...

    Lire la suite...

  • ...tant de pensées noires qui te diluent, qui te fondent soudain dans la boue du chemin, de ce chemin de vie que tu pensais être le tien et qui ne mène à rien. Surtout pas à toi. Où que tu sois, qui que tu sois, tu ne peux être que loin de là... Auprès de tes émois. Emoi? Et moi? Je...

    Lire la suite...

  • ...rages de vagues, un galet tant bercé, battu, jeté, poli, un galet qui me parle, un galet qui me dit qu'à la rage de mer, aux écumes bleuies, même petit, détruit, amenuisé, brisé, parfois, l'on survit. On offre alors au monde une image adoucie, dans quelques formes rondes on dessine sa...

    Lire la suite...

  • Lire la suite...

  • En terre des dern'hiers en vie là où s'enlisent tes ultimes utopies, tu te trouves debout et tu vis. Tu es toi, maintenant et ici, maintenue par la main tendue que tu as vue, saisie et reconnue comme une main amie et bienvenue, celle que tu as tant et tant attendue. Tu titubes un peu et tu te...

    Lire la suite...