• Tag être

    Résultats pour la recherche du tag être :
  • Petite, les deux pieds dans le sable, des embruns sur ta peau, de quoi es-tu coupable, qu'attends-tu de cette eau? Pourtant tu ne redoutes ni la rage de mer, ni aucun de ces doutes aux saveurs tant amères. Petite face à cet océan, tu gorges ta pensée d'un espoir vacillant aux senteurs iodées...

    Lire la suite...

  • Lorsque les cieux s'entrouvrent et s'écoulent sur nous, certes, là, ils nous trouvent quand l'on gît, à genoux. Eau létale ou lustrale, mais que sont donc ces flots qui, sur nos flancs dévalent, diluant aussitôt nos plus sombres effrois, notre espérance, aussi, même, soudain, parfois,...

    Lire la suite...

  • ...voix, des mots qui meurent et que l'on n'oublie pas. Où s'en vont-ils, les mots qu'on ne dit pas? Ils sont ici, ou, peut-être ,là. Ou bien ailleurs, qui sait? Blottis, transis, dans l'ombre de nos vies ils n'attendent qu'un mot, espéré, improbable, pour que parole soit et qu'âme se délivre...

    Lire la suite...

  • ...c'est juste accepter de mourir, mais, entre les deux, il y a tant de choses à faire, tant d'espaces où être, tant d'âmes sœurs à rencontrer, tant de vies à vivre, d'espoirs à goûter, de goûts sur notre palais, d'odeurs dans nos narines, de sons dans nos oreilles. Tant de bruits, de ...

    Lire la suite...

  • Dire ou taire, entre la terre et l'amer, j'ai perdu pied dans les sables émouvants.

    Lire la suite...

  • Un, c'est ce que l'on croit être, et puis deux s'en vient, l'on croit que, peut-être, ce sera bien. Et l'on se retrouve trois, c'est à peine si l'on y croit. Lors, on se retrouve à l'étroit entre toi et trois, pas  à l'endroit où l'on a rêvé d'être, et quand le soir s'éteint, juste à...

    Lire la suite...

  • Rien n'est jamais écrit d'avance. Chaque matin, on se lève et on écrit une nouvelle page et notre vie est ce que l'on en fait. C'est à la fois tellement simple et tellement compliqué. Plus facile de croire en la " destinée "... Demeurer debout est un choix, rester vivant l'est tout autant.  

    Lire la suite...

  • On naît coupable. Coupable de naître, de n'être que soi. Qui, donc, était attendu? Et qui ne l'était pas? On naît, condamné à la vie, on est, alors, coupable de vivre. On naît dans l'horreur, sachant que l'on n'est qu'une erreur, qu'il fallait juste être une étoile filante, éternelle...

    Lire la suite...

  • Il y a tant de trous noirs qui t'absorbent, t'anéantissent, qui font de ce terrien que tu croyais être, quelqu'un qui ne tait rien, qui hurle jusqu'à plus être. Il y a tant de pensées noires qui te diluent, qui te fondent soudain dans la boue du chemin, de ce chemin de vie que tu pensais être...

    Lire la suite...

  • ...as tant et tant attendue. Tu titubes un peu et tu te ressaisis, tes pas incertains sur la margelle du puits errent sans fin, au bord de l'infini. Chaque parcelle de ton corps goûte la vie. Etre est tellement doux, loin de tous tes courroux. Hier, tu priais à genoux, main tenant, te voilà debout.

    Lire la suite...