• De bruits et d'orgues,

    de chants et de sirènes,

    d'autant de rire et morgue,

    c'est la vie que je mène.

    De fracas assourdis

    par la gangue du temps,

    de rêves assoupis

    qui pèsent tellement.

    Et pourtant, je n'ai cure

    des désenchantements,

    si longtemps que perdurent

    tous mes rêves d'enfant.

    Au cœur de l'humain gît

    un étrange pouvoir

    qui le maintient en vie

    dans la nuit la plus noire.

    Je vis, je crie, je peins,

    je dessine et je crois

    qu'il n'est qu'un seul chemin

    et une seule voie

    qui te mène à ton être,

    qui te conduit à toi,

    la où brille la flamme

    de l'éternelle joie...

     

     

     


    votre commentaire
  • Vie

    Tant que l'on croit en la vie,

    la mort n'est pas mortelle...


    votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  • LE CREDO DE L'OPTIMISME. « Je suis optimiste parce que je trouve le monde féroce, injuste, indifférent. Je suis optimiste parce que j'estime la vie trop courte, limitée, douloureuse. Je suis optimiste parce que j'ai accompli le deuil de la connaissance et que je sais désormais que je ne saurai jamais. Je suis optimiste parce que je remarque que tout équilibre est fragile, provisoire. Je suis optimiste parce que je ne crois pas au progrès, plus exactement, je ne crois pas qu'il y ait un progrès automatique, nécessaire, inéluctable,un progrès sans moi, sans nous, sans notre volonté et notre sueur. Je suis optimiste parce que je crains que le pire n'arrive et que je ferai tout pour l'éviter. Je suis optimiste parce que c'est la seule proposition intelligente que l'absurde m'inspire. Je suis optimiste parce que c'est l’unique action cohérente que le désespoir me souffle. Oui, je suis optimiste parce que c'est un pari avantageux : si le destin me prouve que j'ai eu raison d'avoir confiance, j'aurai gagné ; et si le destin révèle mon erreur, je n'aurai rien perdu mais j'aurai eu une meilleure vie, plus utile, plus généreuse. »

    Le crédo de l'optimisme, texte d'Eric-Emmanuel Schmitt.

    La plus belle prière à se faire à soi-même afin de pouvoir continuer à vivre dans ce monde en folie.....


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires