• Les vivants.

    Vous, les briseurs de vie,

    qui nous attendez au bord du chemin,

    sachez que votre chemin

    n'est pas le nôtre.

    Qu'il y a des chemins

    et qu'il y en a d'autres.

    Sachez que rien n'atteint

    les buveurs de rêve,

    les gobeurs d'espérance,

    tous ceux qui crèvent

    en éternelle errance,

    qui s'épuisent à vivre

    et demeurent vivants.

    Leur élixir de vie,

    cueilli dans la rosée du matin,

    récolté dans la boue du chemin,

    bu dans une goutte de pluie,

    leur confère la force du vivant,

    l'intensité de l'instant.

    Ne les attendez pas,

    ils voguent, portés par le vent.


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :